Titre de propriété

Sommaire

Lorsque vous avez l'intention d'acheter un bien immobilier, il vous faut passer devant le notaire. Vous signez alors un acte de vente et devenez définitivement propriétaire. Toutefois, le titre de propriété n'est disponible que quelques mois après la signature.

Mais qu'est-ce, au juste, qu'un titre de propriété, et à quoi sert-il ? Le point dans cet article.

Titre de propriété : définition

Le terme « titre de propriété » est l'autre nom de l'acte de vente :

  • C’est un acte authentique, rédigé et signé par un officier public, généralement un notaire, sur lequel l'administration fiscale appose ses cachets. Il est publié au service de la publicité foncière.
  • Le titre de propriété permet de prouver que l'on est propriétaire d'un bien, que celui-ci ait été acheté, transmis ou acquis à la suite d'une donation ou d'un partage. 

Obtenir un titre de propriété

Lors d'un achat immobilier, la transmission du titre de propriété par le notaire à l'acquéreur ne se fait pas au moment de la signature de l'acte de vente.

  • Au départ, l'acquéreur obtient une attestation de propriété. Celle-ci fait foi et permet à l'acquéreur d'accomplir les démarches administratives rendues nécessaires par l'acquisition de son bien. Le véritable titre doit être publié au service de la publicité foncière avant d'être remis à l'acheteur.
  • Après cette publication, le notaire remet à l'acquéreur une copie authentique de son acte de propriété. Généralement, il s'écoule quelques mois entre la signature de l'acte de vente et l'obtention du titre de propriété. Expédié par voie postale, celui-ci est accompagné du solde du compte.

Titre de propriété : contenu

Il se compose de deux parties : la partie normalisée et la partie développée.

La partie normalisée comporte les éléments de l'acte de vente nécessaires pour la publication à la publicité foncière et la détermination de l'assiette des droits. taxes ou impôts. Y figurent les mentions suivantes :

  • La description du bien(maison, appartement, commerce, etc.). Elle doit également établir précisément la situation de l'immeuble. Les numéros de lots composant le bien sont précisés lorsque ce dernier est soumis au régime de la copropriété. L'acte mentionne alors la superficie de la partie privative.
  • L'identification des parties : l'état civil des vendeurs et acquéreurs, leurs adresses et coordonnées, leur régime matrimonial, leur nationalité et leur statut fiscal.
  • Les quotités assises : il s'agit de la quote-part de propriété acquise par l'acquéreur et de la quote-part de propriété éventuellement conservée par le vendeur. Le plus généralement, l'acheteur acquiert la pleine propriété.
  • Le prix du bien : il peut être détaillé en dissociant les biens meubles des biens immeubles.
  • Le paiement du prix.
  • L'état descriptif de division et le règlement de copropriété le cas échéant.
  • Les charges et conditions : le paiement des frais, la répartition des impôts locaux et taxes entre le vendeur et l'acquéreur (taxe d'habitation, taxe d'enlèvement des ordures ménagères, taxe foncière).
  • Les déclarations sur les plus-values immobilières des vendeurs.
  • Les déclarations sur le domicile fiscal des vendeurs.
  • Les droits d'enregistrement : taxe départementale, taxe communale, frais d'assiette.
  • L'acte énonce, par ailleurs, le nom et l'adresse de l'office du notaire où il a été passé.
  • La désignation cadastrale est établie d'après un extrait. C'est le notaire qui le sollicite auprès du service départemental du cadastre. Cette administration gère les documents permettant de déterminer la répartition des propriétés au sein d'un territoire.
  • Le titre de propriété comporte le nom des anciens propriétaires, au cas où il serait nécessaire de les contacter.
  • Enfin, pour être valide, le titre doit comporter la date de l'acte, ainsi que la signature du notaire et des parties.

La partie développée permet au notaire rédacteur de l'acte de développer certaines éléments : 

  • La purge du droit de rétractation.
  • Les conditions générales de la vente :
    • la garantie en cas d'éviction ;
    • la garantie hypothécaire ;
    • l'état (la subrogation de l'acquéreur dans tous les droits et actions du vendeur) ;
    • la contenance du terrain d'assiette ;
    • les servitudes : ce sont des droits établis sur un immeuble ou un terrain au profit d'un autre bien ; si la maison est classée monument historique, cela représente une servitude d'utilité publique, il n'est pas possible d'en disposer en toute liberté ;
    • les contrats de fournitures de fluides, de maintenance, d'entretien et d'exploitation ;
    • l'assurance ;
    • Les déclarations du vendeur sur les conditions générales :
      • sur l'état ;
      • sur l'absence de restriction à son droit de disposer ;
      • sur l'absence d'opération de construction ou assimilées depuis 10 ans ;
      • sur les servitudes ;
      • sur la situation locative.
  • Les dispositions relatives à l'urbanisme.
  • Les dispositions relatives à la préemption.
  • Les diagnostics techniques et environnementaux :
    • l'installation de gaz ;
    • le contrôle de l'installation intérieure d'électricité ;
    • la réglementation inhérente à la présence d'un ascenseur ;
    • l'assainissement ;
    • l'amiante (présence éventuelle d'amiante) ;
    • le saturnisme (présence éventuelle de plomb) ;
    • l'état parasitaire (présence éventuelle de termites) ;
    • le diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
    • le Plan de prévention des risques naturels et état des risques correspondants le cas échéant.
  • Les réglementations spécifiques à la copropriété (pour les biens qui y sont soumis) :
    • le carnet d'entretien de l'ensemble immobilier ;
    • la garantie de superficie ;
    • le statut de la copropriété.
  • La situation hypothécaire.
  • L'origine de propriété.

Pour approfondir le sujet :

Achat Immobilier

Achat Immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les biens et les modalités
Télécharger mon guide