Achat de château

À jour en Mai 2018

Écrit par les experts Ooreka

Château, manoir, gentilhommière... Si vous avez envie d'acheter une demeure de prestige, vous pouvez trouver une large offre de biens, à des prix variés. Chacun peut donc trouver son bonheur en fonction de son budget.

Achat de château : à quel prix ?

Le prix des demeures prestigieuses varie principalement en fonction de leur état :

  • Si vous êtes prêts à effectuer d'importantes réparations, vous pourrez acheter un château à moins de 80 000 . Pour ce prix, on peut trouver des maisons médiévales plus petites qu'un château, mais présentant des éléments architecturaux similaires.
  • À partir de 150 000 €, vous pourrez trouver des châteaux intéressants sans trop de travaux à effectuer dans l'immédiat.
  • À partir de 500 000 €, vous trouverez des châteaux grandioses, en parfait état, avec des parcs attenants.

Important : le « vrai » coût d'un château se calcule après les travaux de gros œuvre essentiels. Avant d'acheter un château, faites intervenir un architecte pour qu'il évalue les éventuels gros travaux urgents pour le maintien du bien (toiture, murs, etc.). Ces coûts peuvent largement dépasser le prix d'achat lui-même.

Bon à savoir : il est possible de soutenir un projet de rénovation d'un château à partir d'un euro symbolique. C'est une façon de contribuer à la restauration d'un patrimoine en ayant un lien affectif fort sans en supporter le coût et l'entretien incombant à tout propriétaire d'un tel bâtiment.

Le prix d'un château se définit également selon :

  • sa situation géographique : les prix sont beaucoup plus élevés en région parisienne et en PACA que dans le reste de la France ;
  • son environnement : le calme, une vue agréable et la présence d'un parc sont autant d'éléments qui peuvent augmenter le prix d'un château ;
  • sa date de construction : les châteaux construits du 16e au 18e siècle sont actuellement les biens les plus chers ;
  • son architecte : les châteaux édifiés par un architecte prestigieux valent plus chers que d'autres châteaux de la même époque édifiés par un architecte inconnu ;
  • son histoire : si le château a été la propriété d'une personne éminente ou influente, son prix est plus élevé que dans le cas contraire ;
  • son état de conservation : une ruine n'a pas la même valeur qu'un château parfaitement entretenu ;
  • sa taille : proportionnellement, les petites demeures prestigieuses sont plus chères que les grands châteaux.

Conseil : dans tous les cas, l'achat d'un château représentant un investissement important tant au niveau du coût d'achat que du temps et du coût d'entretien, achetez avant tout un bien pour lequel vous avez un véritable coup de cœur.

Achat d'un château classé monument historique

Lorsque vous achetez un château, il est possible que celui-ci soit classé en tant que monument historique ou inscrit au titre des monuments historiques. Cette protection est ancienne. Elle remonte à la Révolution française.

Bon à savoir : si ce n'est pas le cas vous pouvez demander le classement de votre château après son achat. La demande de classement s'effectue auprès de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles).

Château inscrit au titre des monuments historiques

Un château peut être inscrit au titre des monuments historiques s'il jouit d'un intérêt d'histoire ou d'art qui justifie de sa préservation. On parlait auparavant d'inscription à l'ISMH (inventaire supplémentaire des monuments historiques).

La décision de classement au titre des monuments historiques s'effectue par le préfet de région sur proposition de la commission régionale du patrimoine et de l'architecture.

Le propriétaire peut effectuer les petits travaux d'entretien sans obtenir d'autorisation au préalable. Cependant, pour les gros travaux il devra obtenir une autorisation. Cette autorisation est donnée par le ministère de la culture par l'intermédiaire de la DRAC. 

Jesus Belzunce Gomez/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Château classé monument historique

Un château peut être classé monument historique lorsqu'il présente un intérêt public d'un point de vue historique ou artistique.

La décision de classement monument historique est rendue par arrêté des ministères de la culture et de l'environnement sur proposition de la commission nationale des monuments historiques. Ce classement a des conséquences sur la réalisation d'éventuels travaux. Ainsi, le propriétaire doit demander une autorisation au ministre de la culture avant toutes les réalisations de travaux.

Ce classement apporte une protection :

  • au château, en encadrant strictement les travaux réalisés sur le bâti ;
  • au mobilier le garnissant ;
  • au parc l'entourant (les abords du château sont également protégés, tous les travaux envisagés à l'intérieur de ce périmètre devant faire l'objet d'une autorisation préalable de l'Architecte des bâtiments de France. L'objectif est de protéger les édifices anciens et prestigieux et de préserver les paysages). 

Les petits travaux d'entretien sont suivis par un architecte des bâtiments de France du département concerné et les gros travaux par l'architecte en chef des monuments historiques.

Avantages fiscaux du classement

Les propriétaires bénéficient de subventions lors de la réalisation de travaux.

Les réductions fiscales sont de l'ordre de :

  • 15 à 20 % pour un château inscrit au titre des monuments historiques ;
  • 40 % pour un château classé monument historique.

Le propriétaire s'engage en contrepartie à respecter plusieurs conditions :

  • conserver le château pendant une période d'au moins 15 ans à compter de son acquisition ;
  • ouvrir au public le château au moins 50 jours par an (ou 40 jours par an si les ouvertures ont lieu pendant les mois de juillet, août et septembre).

De plus, les châteaux classés monuments historiques bénéficient d'une fiscalité avantageuse. Ainsi, les intérêts d'emprunt des prêts souscris pour l'achat immobilier ou pour les travaux donnent lieu à une déduction sur le revenu global imposable.

Bon à savoir : un château non classé, mais ayant obtenu le label délivré par la Fondation du patrimoine, ouvre droit à une déduction fiscale. L'obtention de cet avantage est conditionné par la présence d'une façade du château visible depuis la voie publique. Cette déduction fiscale est attribuée pour une période de 5 ans.

Les propriétaires bénéficient d'avantages fiscaux lors de la transmission à titre gratuit de leur château.

C'est le cas des successions, dès lors que les donataires ou héritiers ont souscrit une convention à durée indéterminée avec les ministres chargés de la culture et des finances.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Vos objectifs principaux (plusieurs choix possibles) :

Demander des devis

Merci de renseigner les revenus mensuels de votre foyer.

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de renseigner votre année de naissance.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !